Editions d’Ouvrages

Franc Bardòu

L’auteur y a livré son désespoir, sa rage et son dégoût d’un monde qu’il voit péricliter dans un cynisme abject, égocentrique et vain, conduisant chacun à l’horreur du refus de l’Autre, au désamour global et à la solitude.
Les mots sont ici les pavés d’une langue en révolte contre une inanité qui ne peut que la perdre. Car nulle révolte, désormais, ne saurait la sauver. Mais en son coeur brûlant, cette langue, elle, sait, en se consumant d’amour depuis son origine, comment sauver toute juste révolte. Allons aux barricades, pour une poétique de l’insurrection !

jaumes privat

Il fut jeté en ce monde dès 1953. Son talent s’affine, depuis lors, se frottant, sans concession, à l’errance de toutes nos futilités verbeuses, nos imbécilités raisonnantes et résonnantes, au fur et à mesure que le vide et l’angoisse les gagne du dedans, parmi les nationaleries, internationaleries et autres occitâneries. Il a ainsi gravé, dans le bois mort d’un microcosme universel engoncé entre partout et nulle part, une œuvre d’images indicibles et de mots occitans, à fleur de peau, à fleur d’écorce, à fleur de vrai, dans l’épaisseur et la désespérance humaines.
Il y parvient en poussant le langage poétique bien au-delà du prévisible, nous trouvant là, stupéfaits, sur le quai des inquiétudes et des incertitudes, scrutant dans notre indécision à partir vers où que ce fût, au coeur des plus modernes désarrois. Partir, peut-être, mais… où aller ?

Roland Pecout

Poète occitan voyageur. Une errance, et un rêve de déverrouiller l’Histoire ; il est aussi un chant venu d’un microcosme qui reflète la diversité du monde, et sa plénitude.
Pécout a couvert en partie, comme journaliste indépendant, les conflits du Liban, du Kurdistan, des Balkans, sans perdre de vue les combats environnementaux et humains depuis l’épisode fondateur du Larzac. Il mène des recherches en Histoire des Civilisations sur les spiritualités de l’Asie, et collabore à des échanges avec l’ Afrique – Pays Tamasheq et Pays Dogon.

Michel Decor

Michel Decor a vécu son enfance entre Cesse et Pech, étés torrides et secs de l’arrière-pays minervois ; saison verte des asperges sauvages ; vendanges amoureuses au goût de moût sucré, et cresson de Noël arraché aux eaux tièdes de la Doutze. Miquèl Decòr, baigne dans l’Òc depuis sa naissance. Etudes universitaires de Lettres, Linguistique, Culture et civilisation Occitanes, à l’Université Paul Valéry-Montpellier III.
Dans ses Letras de Mogador, le poète occitan nous ouvre les pages d’un recueil intime ouvré sur les rivages de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord.

Gérard Zuchetto

Spécialiste des troubadours et auteur de nombreux Cds et ouvrages sur le sujet, Gérard Zuchetto nous emmène dans un voyage intemporel dans le creuset de la première poésie moderne de l’Europe des XIIe – XIIIe siècles, depuis Guilhem de Poitiers jusqu’à Dante Alighieri.
110 troubadours, plus de 300 chansons en occitan dans leur intégralité avec les traductions en français. Présentation et commentaire du monde poétique et de l’art lyrique des troubadours, un lexique du Trobar et de réflexions sur la re-création et l’interprétation musicales des troubadours aujourd’hui enrichissent des ouvrages incontournables.

Silvan Chabaud

Recueil de poèmes en occitan avec traductions en français

”Ces arbres, Silvan Chabaud les a rencontrés et découverts, ces arbres, chacun dans son identité propre et son caractère accompli d’individu et d’espèce. C’est là la méthode et la richesse de ce recueil, aussi bien que de la pensée chamanique (qu’elle soit d’Asie, d’Amérique latine, ou qu’elle participe de la création poétique de l’Occident) : cette richesse vient de la coexistence, de l’unité fonctionnelle, entre d’une part le regard précis, la connaissance vraie, le savoir d’expérience (chaque arbre est exact, est une “personne”), et d’autre part la vision qui explore, les connotations, les réminiscences, tout ce qui conduit à ce que Van Gogh écrivait du créateur dans l’art du Zen :  Si l’on étudie l’art japonais, on voit un homme incontestablement sage et philosophe (…) qui étudie un seul brin d’herbe. Mais ce brin d’herbe le porte à dessiner toutes les plantes, les saisons, les grands aspects des paysages, enfin les animaux, puis la figure humaine… La vie est seulement trop courte à faire le tout (Lettre de Saint-Rémy à son frère Théo.)

A travers une densité d’écriture qui justement se relie à l’esprit du Zen, ces Arbres pionniers nous ouvrent des chemins qui ne cesseront plus de cheminer.” Roland Pécout

Alem Surre-Garcia

Recueils de poèmes en occitan avec traductions en français

”Sabar, ce livre des morts pyrénéens, est venu de si profond au cœur de notre être collectif qu’Isis elle-même, mère vêtue de nuit dans son intérieure lumière, lève un peu de son voile pour apercevoir la candeur symbolique de ce peuple dont elle l’âme fière. Son prince osiriaque, même coupé en trois, y hante les hautes cimes de notre culture, dont chaque nom de lieu, chaque souffle, chaque splendeur deviennent bientôt légendes qui ont toujours été la pâte même de notre conscience. Dans les profondeurs les plus secrètes des vallées d’ambre et d’ombre, la sève des quatre peuples jaillit ici de l’orée solaire d’Orients rêvés, admirés, honorés et aimés. TrobaVox est donc très fier de donner à sentir le parfum imaginal et visionnaire des vers d’Alem Surre-Garcia qui, en un semi de rituel païen et marial, donne à nous mourir de ce qui se meurt déjà depuis toujours, pour goûter au salut de ce qui nous fait libres et vivants, en nos saintes et sublimes montagnes.” Franc Bardou